top of page

Le Centre équestre de Dole au chevet du handicap:"ici tu n'est plus seul, tout le monde peut entrer"

Dernière mise à jour : 11 avr. 2021


A qui s’adresse l’équithérapie ?

Elles s’adressent à toutes personnes, enfants, adolescents ou adultes en demande de soin, dans les domaines de la pathologie physique ou mentale ou présentant des difficultés  psychiques (dépression, troubles des comportements alimentaires, addictions, désorientation…), ou encore en rupture sociale.


Objectifs & bienfaits de l’équithérapie

L’équithérapie entend soigner « les maux de l’esprit ». Les objectifs sont :

  • Développer l’équilibre grâce au pas de l’animal, allure lente et donc rassurante et agréable qui mobilise le bassin vers l’avant, l’arrière et les côtés ;

  • S’amuser par des jeux ;

  • Se muscler, car bien pratiquée, l’équitation ne fait pas mal au dos, elle le muscle et peut même corriger une scoliose naissante ;

  • Faire travailler les mains, en prenant les rênes, la crinière, en caressant le poney ou en le brossant ;

  • Se faire plaisir avant tout.

Les contacts avec le cheval et la nature sont motivants, vivifiants, la rencontre avec le cheval est souvent synonyme d’épanouissement et d’acquisition de l’autonomie. Imaginons ce qui se passe dans la tête d’un enfant en fauteuil roulant qui, un beau jour, prend conscience qu’il n’est plus obligé de lever la tête pour regarder les autres !

  • Favoriser la communication verbale et non verbale ;

  • Induire une prise d’initiative, une confiance en soi et une valorisation de l’individu ;

  • Améliorer le tonus musculaire ;

  • Améliorer l’équilibre et la spasticité ;

  • Favoriser la détente ;

  • Favoriser la perception du schéma corporel et le repérage dans l’espace ;

  • Favoriser la relation et la gestion des émotions.

Le cheval offre une deuxième caractéristique essentielle dans le travail avec la personne handicapée : il est non jugeant. Rien dans son regard ou dans son attitude ne laisse entendre le rejet, l’incompréhension. Il accepte globalement la personne handicapée pour autant que celle-ci le respecte dans sa réalité de cheval. Il ne fait strictement aucune différence entre une personne handicapée ou « valide ».



Pour toutes informations et tarifs sur les séances merci de nous contacter

105 vues0 commentaire